Lutter contre les parasites du ficus

Avec ses feuillages verts et brillants, plusieurs personnes optent pour le ficus. Facile de culture, c’est une des plantes d’intérieur les plus utilisées. Toutefois, il peut être sujet aux maladies  et à diverses maladies. Vous pourrez limiter les risques avec un maintien des bonnes conditions de culture et un suivi régulier. Ainsi, il existe d’autres solutions possibles et efficaces pour lutter contre les parasites du ficus.

La cochenille farineuse.                                     

La cochenille farineuse est caractérisée par des amas blancs cotonneux qui les enveloppent. Elle sécrète une substance appelée « miellat » qui peut coller les feuilles les unes sur les autres. Cette substance est un vecteur de fumagine sur votre plantation. Il s’agit d’une sorte de maladie cryptogamique qui entraîne le développement de poudre noire sur les feuilles des plantes. Pseudococcus longispinus et Planococcus citri font partie des espèces les plus connues. La cochenille farineuse procède en attaquant en premier sous les feuilles ou à la base des plantes avec ses substances cireuses, puis elle grimpe le long des nervures. Avec cela, les feuilles sont collantes et la plante devient faible. Ces maladies peuvent se présenter pendant toute l’année et vous pourrez constater que le ficus perd ses feuilles. La cochenille farineuse envahit un plus grand nombre de plantes d’intérieur comme les plantes grasses ou les cactées. Elle adore les endroits chauds et humides comme les feuilles d’orchidées régulièrement pulvérisées. Si vous souhaitez préserver le ficus contre les cochenilles au printemps et à l’automne, il faut utiliser des traitements spécifiques. Vous pourrez opter aussi pour des traitements biologiques en utilisant des Cryptolaemus montrouzieri ou des coccinelles prédatrices en début d’attaque. Privilégiez également le purin d’ortie ou les huiles insecticides. Si vous voulez plus d’informations, vous pourrez visiter le site creabricojardin.fr.

La cochenille à bouclier.

Ce type de parasite sur les plantes ficus est difficile à distinguer parce qu’il se colle sur les ligneuses et possède la même couleur que le tronc. Les cochenilles à boucliers regroupent de nombreuses espèces mais les plus communes sont Diapsis boisduvalii ; Chrysomphalus aonidum. Ces parasites piquent et sucent puis affaiblissent les plantes sur lesquelles ils ont élu pour se réfugier. De ce fait, ils sont capables d’en croûter les feuilles et les branches et rendent inesthétiques les végétaux. Certaines espèces sortent un miellat qui attire les pucerons, les fourmis et les guêpes. Cette substance peut être parfois un terrain favorable à la fumagine. La cochenille à bouclier attaque tout au long de l’année, surtout quand les larves s’épanouissent en été. Si vous avez des arbres fruitiers à la maison, n’oubliez pas que les cochenilles à bouclier trouveront de la bonne place sur ces végétaux pour abriter dans l’aisselle des bourgeons ou les écorces en hiver. Une fois que vous avez trouvé les cochenilles bouclier, ôtez-les délicatement à l’aide d’un coton-tige imbibé d’alcool brûlé. Elles apprécient les recoins difficiles d’accès, observez donc chaque recoin pour les chasser.

Les araignées rouges et les acariens.

Appartenant à la classe des arachnides, les acariens sont un des ennemis du ficus. Ils sont partout parce que plusieurs facteurs favorisent leur développement tel que le vent, les oiseaux,… En général, ils se multiplient sur la face inférieure des feuilles. Ils utilisent leur stylet pour piquer les feuilles et injecter une salive. Sur ce point, les feuilles prendront une apparence plombée. Les acariens produisent des œufs et pondent soit en été soit en hiver. Leurs types de dégâts sont très nombreux comme la formation de galles, les déformations, la réduction de croissance, la présence de toile,… Il existe trois méthodes de lutte différentes afin de chasser ces parasites. Il faut penser à la méthode des luttes culturales si vous souhaitez éviter la prolifération des acariens. Vous pourrez faire un bassinage des plantes parce que ces parasites ne supportent pas les milieux humides. Les méthodes de lutte chimiques sont également une solution efficace. Utilisez avec précaution des acaricides parce que ces acariens ont la capacité de s’adapter à ces produits qui les changent ainsi à des souches résistantes. Une utilisation auxiliaire avec le Amblyseius californicus ou Phytoseiulus persimilis peut être envisageable si vous aimez les méthodes de luttes biologiques.

Les aleurodes.

Appelés aussi « Mouches blanches », les aleurodes sont des petits insectes suceurs et piqueurs qui provoquent un jaunissement et une chute des feuilles sur toute la plantation. Les aleurodes les plus communs sont l’aleurode floconneux des Citrus, l’aleurode du tabac et l’aleurode des serres. Les feuilles sont couvertes de fumagine et deviennent poisseuses. Deux solutions s’offrent à vous pour lutter contre les parasites du ficus. Pour les plantes d’intérieur, vous pourrez utiliser une guêpe parasite Encarsia formosa. Ces petites bêtes viendront s’engluer sur les insectes adultes. Les savons insecticides peuvent réduire également un grand nombre d’aleurodes. Il y a aussi les punaises vertes qui dévorent les aleurodes et leurs œufs que vous pourrez trouver sur le commerce spécialisé. Par contre, les traitements chimiques sont déconseillés car les mouches blanches ont la capacité de résister à ces produits. Dans tous les cas, procédez au lavage de votre ficus à l’extérieur afin d’évincer un grand nombre de ces bestioles et vaporisez un mélange d’eau et de savon noir.

Comment maîtriser les bonnes pratiques du référencement naturel ?
Guide pratique sur la dissolution anticipée d’une société