Comment devenir manager de transition ?

manager de transition

Recourir à un manager de transition, c’est une solution managériale qui consiste à confier les rênes d’une structure que ce soit une entreprise, une filiale, une société ou un département à un dirigeant externe, et ce, de manière provisoire. En général, cette stratégie sert à amorcer un nouveau projet de transformation ou d’accompagner un changement. Il existe plusieurs conditions à remplir pour devenir manager de transition.

Manager de transition : qu’est-ce que c’est ?

Un manager de transition a pour rôle d’aider une entreprise ou une société à franchir une étape. Cela peut être une transformation, une croissance ou une crise. Dans l’entreprise, il va être positionné à un poste très stratégique de responsabilité. Donc, il se charge d’apporter son expertise de très haut niveau et vient comme renfort à l’équipe existante. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, un manager de transition, ce n’est pas un mercenaire. Il a comme mission, l’impulsion d’une dynamique qui va faire progresser l’entreprise et aussi les équipes qui travaillent avec lui en mode projet. Un bon manager de transition est une personne qui travaille par conviction. Il va intégrer une entreprise pour une période donnée en ayant des objectifs bien précis. Il mettra donc ses compétences à la disposition de l’organisation face à la complexité et l’urgence d’une situation. Au fil des années, ce métier s’est beaucoup diversifié. Effectivement, le management de transition était souvent utilisé dans les situations de crise. Cela peut être, la fermeture des sites industriels, l’absence prolongée d’un dirigeant ou un défaut de management dans la société. Toute entreprise peut alors faire appel aux services du manager de transitions. Vous pouvez, par exemple, contacter une entreprise de management de transition, comme MCG. Pour plus d’informations, cliquez sur : mcgmanagers.com

Les critères requis pour devenir manager de transition

Le premier critère est certainement une bonne expérience avérée. Ce professionnel est, en général, un ancien cadre qui a déjà occupé plusieurs fonctions de direction importantes que ce soit dans le pays ou dans un pays étranger. La capacité de parler plusieurs langues figure parmi ses compétences. De plus, par-dessus tout, il doit connaître de manière très approfondie le secteur d’activité où ses services sont demandés. Il doit aussi disposer d’un temps réduit pour pouvoir s’imprégner de la culture de la société. Pour cela, il doit toujours être à l’écoute de toute l’équipe en place pour trouver une solution adaptée. Il est indispensable, dans ce métier, d’avoir les qualités de leader.

Pour la prise en charge des besoins de l’entreprise, sa capacité d’adaptation et sa réactivité seront essentielles. En effet, il se doit d’être immédiatement opérationnel. Il est donc maître du jeu face à ses grandes responsabilités. Il doit aussi être capable de résister à la pression. En plus de cela, il devra aussi traiter certaines situations complexes et urgences avec calme, grande neutralité et objectivité. Pour un manager de transition, il est fréquent de devoir se déplacer à l’international. Il est donc obligé d’être mobile.

Quelle formation suivre pour devenir manager de transition ?

Les managers de transition fondent leur légitimité sur l’expérience professionnelle avec un minimum de dix ans d’expérience. Le travail nécessite de pouvoir intervenir dans les différents cycles de la vie des entreprises comme la gestion des projets, la réorganisation et le remplacement. Mais face à la recrudescence des besoins en matière de cadres confirmés de ce genre, il existe certains groupes universitaires qui proposent des formations continues.  Ces parcours pour dirigeants ou directeurs, cadres supérieurs peuvent durer plusieurs mois et permettent un accompagnement des managers expérimentés pour les aider à développer leurs compétences stratégiques, commerciales et comportementales. Leur but, c’est de fournir les méthodologies qui vont aider à se préparer à intervenir et se positionner dès les premières missions. Il existe aussi des formations plus courtes qui sont proposées sur quelques jours. Ces formations vont aider les experts techniques qui souhaitent ajouter, à leur réorientation, des responsabilités managériales. Certaines entreprises comme mcg proposent des programmes de formations pour ceux qui souhaitent devenir manager de transition.

Comment devenir un bon manager de transition ?

En premier lieu, il doit être un ancien cadre dirigeant. Il peut donc choisir entre différents statuts juridiques : il peut être indépendant et créer une entreprise individuelle, il peut intégrer un cabinet de transition, il peut fonctionner selon le régime de partage salarial. En indépendant, il travaille en libéral. Donc, il peut créer une SURL ou société unique à responsabilité limitée. Il est, dans ce cas, l’unique responsable s’il y a des fautes dans son travail. En cas de négligences, il peut alors être exposé à une poursuite. Par contre, si le manager de transition décide d’être salarié dans une société ou un cabinet de transition, il aura la possibilité de jouir de quelques avantages comme la possibilité de participer à une mission valorisante ou de travailler en réseau. Enfin, s’il décide pour le partage salarial, il s’assure un statut très sécurisé.

Qu’est-ce qu’une auto-entreprise ?
Comment être un bon Manager commercial ?