Le Design Sprint, solution à une contrainte temporelle

Le design sprint met en œuvre plusieurs techniques pour parvenir à un résultat rapide et concret de vos idées. Parmi ces techniques vous pouvez trouver la conception centrée sur l’utilisateur, les méthodes d’idéation et la stratégie business. Découvrez le design sprint, une solution à une contrainte temporelle.

Le design Sprint : solution à une contrainte temporelle

Avant tout, il faut savoir que le design sprint est connue de tous par sa célérité. Il s’agit d’un programme de création pour présenter un produit auprès des utilisateurs. De cette manière, les start-up et les grandes boîtes peuvent découvrir dans un bref délai un premier résultat concret de leurs idées. L’avantage de cette méthode réside dans sa durée de mise en marche. En effet, la conception d’un prototype, allant être testée par des clients cibles, nécessite seulement cinq jours. Pour mieux profiter de la rentabilité de cette méthode, une alternative correcte consiste à faire appel à une intervention d’une « agence ux design ». C’est pourquoi le design sprint parait la solution efficace pour confronter de gros challenges suivis d’une contrainte temporelle. Pour parvenir à un tel résultat dans un si bref délai, il est important d’établir un cadre de sprint confortable suivi de diverses recherches préalables. Une équipe bien calibrée, interdisciplinaire et un processus de travail prédéfini sont, également, essentiels pour l’obtention d’un résultat. Afin de pouvoir esquisser des solutions, une problématique est déterminée le premier jour. En effet, cette problématique est la visualisation de l’angle d’attaque, le mapping, la théorisation des efforts à fournir durant le sprint. Par conséquent, la conception d’éventuelles issues au challenge posé demande deux jours avec le design sprint. Outre, la résolution des problèmes se fait immédiatement suite au brainstorming de l’équipe. Vous pouvez profiter des avantages de cette méthode en faisant appel à graphiste-illustrateur.fr pour trouver un graphiste illustrateur en ligne.

Utiliser le design sprint : pourquoi ?

Certains créateurs d’entreprise et dirigeants confirment que le design sprint offrent de nombreux avantages. En effet, il assure avant tout l’obtention d’un résultat immédiat. De manière considérable, il permet la réduction des coûts engendrés par les idées à soumettre à l’innovation. Pour les investisseurs, il s’agit d’une aubaine pour mieux repérer le potentiel d’un projet. De plus, cela permet d’encourager les entreprises à innover tout en évitant les éventuelles menaces que peut générer les nouvelles idées. L’utilisation du design sprint est, aussi, possible pour modifier certains points d’un projet. D’ailleurs, il garantit une contribution à l’amélioration du retour sur l’investissement. Autrement, il ne faut pas oublier que le design sprint assure l’amélioration de la crédibilité d’un projet. De plus, il évoque un atout du côté des investisseurs qui restent, souvent, plus enclins à accompagner le projet. C’est pourquoi ces derniers sont conscients de son efficacité. Le design sprint se voit de plus en plus utilisé par les dirigeants, les entrepreneurs et surtout par les start-up. Par ailleurs, certaines freelances peuvent, également, utiliser cette méthode pour la création de leur site internet.

Le design sprint et le design thinking : quelles différences ?

Pour tout type de produit ou service, le design sprint et le design thinking semblent l’un et l’autre des processus de prototypage et de test. En effet, le design sprint peut se distinguer en trois aspects essentiels. D’abord, sa démarche ne parait pas itérative puisqu’elle demande une session de cinq jours pour sa réalisation. Ensuite, il assure cette limite de démarche à cinq jours afin de générer une forte motivation ainsi qu’un entrainement des équipes. Il possède, également, un aspect plus méthodique et beaucoup plus concret. En effet, le design sprint permet d’énoncer les tâches à accomplir afin d’arriver à un résultat. Il donne, aussi, une information plus concrète, suivi d’une explication pour savoir qui fait quoi, de quelle manière ? Avec qui ? Et à quel moment ?

Plus concrètement, le design sprint se différencie du design thinking par son imposition de contrainte temporelle et l’absence d’itération. D’ailleurs, celui-ci offre, également, une explication progressive de l’exécution d’une tâche. Par ailleurs, le design thinking permet une définition de chaque élément sans en aucun cas, entrer dans le détail. Cependant, celui-ci définit quand même le point du départ, les tâches à accomplir et l’objectif final.

Le design sprint pour sécuriser son investissement

En restant, toujours, basé sur les cinq jours d’action du design sprint, l’optimisation de l’investissement est garantie. L’éparpillement des idées sera d’autant plus évité par l’entrée en jeu de certains facteurs tels que la complémentarité des connaissances et la divergence. L’ultimatum imposé et la concentration des fonctionnalités suivant « l’user centered design » figurent, également, parmi ces facteurs. Cela peut être résumé par la mobilisation des capitaux, mais il n’est valable que sur certains points pertinents au lancement ainsi qu’au succès du projet. Ainsi, l’enjeu d’une telle méthode parait de faire sortir pour un projet son maximum de valeur ajoutée. Cela se fera, parallèlement à moindre coût sur un laps de temps très court. Le design sprint permet un test du marché, une minimisation ainsi qu’une limitation des risques et un profit de retour sur un rapide investissement. Vous pouvez profiter des prestations design sprint grâce à de nombreuses agences « ux design ».

Qu’est-ce qu’une auto-entreprise ?
Comment être un bon Manager commercial ?