Les particularités de l’enseigne « Lunettes pour tous »

Lunettes pour tous

C’est l’entrepreneur, Paul Morlet, originaire de Lyon, qui a lancé en 2014 le concept des « lunettes pour tous ».

Décrit comme un visionnaire de l’optique, il a apporté une évolution dans le secteur des optiques. Des célébrités internationales affichent fièrement la marque avec des lunettes personnalisables. Son concept du début fût simple : cela consiste à donner une paire de lunettes de vue contre la modique somme de 10 Euros et en seulement en 10 minutes.

Mais, la réalisation de cette offre semble pourtant être plus complexe qu’on ne le pense. Zoom sur les particularités de cette enseigne révolutionnaire dans le monde de l’optique.

Lunettes pour tous : sans ordonnance, sans rendez-vous et dans un délai très court

La première particularité des enseignes « lunettes pour tous » est certainement l’inexistence de prise de rendez-vous. En effet, vous pouvez vous y rendre sans ordonnance et sans prise de rendez- vous au préalable.

Au début du phénomène lunette pour tous, Paul Morlet a parié sur une offre exceptionnelle, jamais vue dans le monde de l’optique. Cette offre semble être idéale pour les individus qui ont un besoin urgent de lunettes dans un laps de temps court, et avec un budget très limité.

Dans l’une de leurs boutiques, on y propose différents types de montures, certes assez limités que ceux dans un opticien classique.

On y propose également un examen gratuit pour les yeux. Adeptes de la marque, des stars internationales deviennent clients de la marque. C’est une vraie publicité, voire un coup de génie pour le jeune entrepreneur Paul Morlet

D’ailleurs, il ne cesse de miser sur les nouveautés, qui ravivent encore plus ces adeptes en quête de modèles originaux. 

Lunettes pour tous : des types de verres simples à moindre coût

Lors de votre visite chez une enseigne de lunettes pour tous, il est possible de choisir entre plusieurs types de verres selon le résultat de votre examen avec un opticien.

Ainsi, vous aurez le choix entre des verres anti-rayures, des antireflets et des verres anti-lumière bleue. Il y a également les verres simples. Mais en fonction du diagnostic, un conseiller vous proposera la gamme adéquate pour corriger au mieux votre vue.

Contrairement à un opticien classique, vendant en moyenne deux à trois paires de lunettes par jour, Paul Morlet revendique jusqu’à trois cent avec des prix inégalables.

Néanmoins, en cas de correction importante, vous devez en commander et attendre quelques jours pour la fabrication ainsi que pour la livraison.

Comme chez tous les opticiens, vous aurez droit à essayer des montures pour vos verres. Vous devez aussi vous renseigner sur l’usage futur de vos lunettes.

Une fois satisfait, vous n’avez plus qu’à rejoindre la file d’attente devant le laboratoire de la boutique. Quelques minutes plus tard, vous allez repartir avec vos paires de lunettes.

Vous bénéficiez d’un délai de 30 jours pour rapporter vos paires de lunettes en cas de problèmes.

Lunettes pour tous : des types de verres plus chers sur commande

Après diagnostic, si vous avez besoin d’une importante correction pour vos yeux, l’enseigne de Paul Morlet propose des verres à commander livrables en quelques jours. Quoi qu’il en soit, les prix des verres restent très compétitifs et donc abordables pour tous les ménages.

La variation des tarifs de l’enseigne « lunettes pour tous » est fonction de vos attentes. Néanmoins, ces tarifs demeurent les plus compétitifs du marché de l’optique. Encore, faudra-t-il les adapter avec une monture qui vous plaise.

En effet, il existe plus d’une centaine de montures. De plus, à chaque semaine, vous allez découvrir des tendances en matière de montures de lunettes. Vous pouvez les adapter sur vos verres correcteurs, progressifs, mais également solaires.

Une chose est sûre : en mettant les pieds dans une enseigne « lunette pour tous », vous allez à la découverte des nouveautés tendances en matière de lunettes.

 

Qu’est-ce que la domiciliation ?
Paul Morlet : L’innovation au cœur de l’entrepreneuriat