Qu’est-ce qu’une centrale de traitement d’air ?

centrale de traitement d'air

Les locaux tertiaires et industriels disposent d’éléments techniques avec un rôle et un fonctionnement spécifique. Il y a les éléments dédiés au chauffage, aux systèmes électriques, à la sécurité ou encore des éléments spécifiques en fonction de l’activité et du type de locaux. Dans ce sens et parmi tous les éléments possibles, il y a la centrale de traitement d’air.

Une centrale de traitement d’air, un élément dédié au travail de l’air

La centrale de traitement d’air est un dispositif technique au sein de locaux tertiaires installée par des équipes spécialisées en génie climatique comme ocellis-ernergies.fr. Avec des certifications et des labélisations, les professionnels du génie climatique sont, en effet, en charge du dimensionnement, de l’installation, de l’entretien et de la mise en fonctionnement de ce type d’appareil.

Une centrale de traitement de l’air est une installation dédiée au travail de l’air pour le chauffage, le refroidissement et l’humidification/déshumidification de locaux. Il en existe de différents types comme des CTA monobloc ou des CTA à modules additionnés. Les principales centrales de traitement d’air sont les CTA à simple flux, à double flux ou encore à soufflage constant. La CTA simple flux filtre l’air extérieur pour le propager à l’intérieur tandis que la double flux peut réaliser des mélanges de flux entre air neuf extérieur, air repris intérieur, air traité et air rejeté.

Ses divers constituants ont chacun un rôle spécifique pour fonctionner correctement comme notamment :

  • Les volets d’air neufs et de reprise qui permettent de réguler le débit d’air neuf et d’admission d’air repris dans le local concerné.
  • La boîte de mélange qui permet, comme son nom l’indique, de réaliser un mélange entre air neuf et air repris grâce à une synchronisation des deux volets précédents.
  • Les filtres qui protègent le système des particules potentiellement dangereuses et le maintiennent dans des hauts niveaux de performance.
  • Les batteries chaudes et froides où l’eau chaude circule pour favoriser l’échange avec l’air et l’eau pour la batterie chaude et où la détente se fait à l’aide de fluide frigorifique ou d’eau glacée pour la batterie froide.
  • Le volet incendie qui permet de limiter la propagation des fumées.
  • Le bloc ventilateur.

Le fonctionnement d’une CTA

Le fonctionnement de base d’une centrale de traitement d’air est assez sommaire. L’appareil aspire de l’air à l’extérieur pour le filtrer, le traiter et ainsi l’injecter dans les différents locaux concernés. L’air passe aussi par des échangeurs pour jouer sur la température de distribution dans le réseau de diffusion par des grilles par exemple. L’air de l’intérieur est aussi repris pour le rejeter.

La double flux diffère légèrement de ce fonctionnement sommaire en récupérant l’énergie de l’air intérieur qui est repris pour le transmettre à l’air extérieur plutôt que de rejeter de l’air chaud dans la nature. Cela permet de réaliser des économies d’énergie en préchauffant l’air à distribuer dans les locaux en le chauffant par une source « gratuite » et déjà présente.

Le filtrage de l’air et la lutte face à la possible contamination de l’appareil peuvent se faire de différentes manières et les techniques de filtrage sont nombreuses sur le marché comme les filtres à charbon actif, les filtres métal plissé, les filtres à poches souples, etc.

Le rôle de la centrale de traitement d’air

Le rôle principal d’une CTA est d’améliorer la qualité de l’air des locaux. Il est donc question de santé et de productivité pour les locaux industriels. La qualité de l’air est, en effet, un enjeu indéniable de santé, mais aussi de productivité et de respect de certaines normes sanitaires notamment pour les entreprises qui produisent des produits alimentaires.

Ainsi, la CTA vient jouer des rôles divers autour de l’air :

  • Ventilation ;
  • Traitement de l’air intérieur ;
  • Régulation de la température intérieure ;
  • Régulation du taux d’humidité.

En fonction des technologies, la CTA est en capacité d’optimiser tous ces paramètres en fonction de l’environnement extérieur et intérieur dans lesquels elle se situe à l’aide de capteur. Elle est en capacité d’agir en fonction de la pollution extérieure par exemple.

La CTA devient alors un élément technique indispensable pour tous les locaux professionnels où le contrôle de la qualité de l’air est nécessaire comme les bureaux, les hôtels, les industries alimentaires, etc. La CTA double flux apporte aussi des économies d’énergie en raison de sa capacité à mélanger les flux. Elle comporte alors une dimension thermique en parallèle du traitement de l’air.

Bien dimensionnée, installée et entretenue, la CTA est un élément sécurisé. Le risque d’incendie est, par exemple, minimisé par le détecteur autonome déclencheur. L’entretien se fait 1 à 2 fois par an et doit se faire par un professionnel pour un passage en revue rigoureux de chaque élément, filtre et module technique.


Comment créer une application dédiée pour son entreprise ?
Acheter un barnum professionnel : quel modèle choisir ?