Quels sont les types d’entreprises industrielles ?

Si vous voulez créer une entreprise, vous devez avoir toutes les connaissances nécessaires sur les différentes catégories de société existantes. Il est possible de classer ces structures selon son rôle, son statut, … De toute évidence, vous devez faire appel à un spécialiste compétent avant de créer une entreprise adaptée à vos besoins et à vos attentes.

Que faut-il retenir sur les types d’entreprises industrielles ?

Une entreprise industrielle est une structure de petite, de moyenne ou de grande taille. Il peut s’agir d’une société artisanale ou d’une entreprise géante. Son rôle est de produire des biens ou des services. Elles peuvent se distinguer en 3 grandes catégories. Vous devez savoir que le secteur primaire ou l’industrie extractive touche les matières premières qui sont présentes dans la nature. Ainsi par exemple, vous pouvez opter pour les mines, l’industrie d’extraction pétrolière, la coupe du bois, … Cependant, le secteur secondaire ou l’industrie manufacturière concerne la transformation des matières premières en produits semi-finis ou finis. Vous pouvez trouver des industries du textile, du tabac, du plastique, de l’alimentation, … De toute façon, le secteur tertiaire concerne les services comme la vente d’assurance, des produits manufacturés, l’éducation, le soin de santé, … Si vous voulez obtenir plus d’informations, visitez le lien suivant : stocks-industriels.fr.

Fonctionnement des entreprises industrielles

Il est possible de classer les industries selon le rôle. Vous devez savoir que les entreprises de base englobent les compagnies d’extraction de combustible, des matières premières ainsi que les structures qui utilisent des matières premières pour la fabrication des produits semi-finis ou des produits de base. Ensuite, ces derniers seront utilisés dans les entreprises de transformation. Ces types d’industrie ont pour rôle de produire des biens utilisables. Cela peut être un bien de consommation ou un bien d’équipement. Cette classification peut aussi être réalisé par produits. Vous pouvez trouver des industries lourdes. Ces derniers se chargent de produire des matières premières lourdes et encombrantes comme la construction navale, la sidérurgie, … D’un autre côté, les industries légères produisent des biens légers comme des produits électroniques, des vêtements, … Concernant les technologies utilisées, les industries de pointe sont des structures qui réalisent de fortes recherches. De ce fait, ils doivent embaucher des personnels hautement qualifiés. Notez que ce type d’entreprise industrielle nécessite des capitaux élevés. D’un autre côté, les industries traditionnelles sont des sociétés avec un ancien système d’exploitation. Ainsi, leur structure exige un investissement plus faible. Vous ne devez pas oublier que le secteur aéronautique rassemble les activités de conception, de fabrication et de commercialisation des aéronefs. 

Comprendre les différents types d’entreprises industrielles

Vous devez savoir que le concepteur de matériels industriels doit respecter des normes particulières liées à la qualité, l’hygiène, la protection de l’environnement et la sécurité. Vous devez savoir que les entreprises peuvent être classées selon les formes juridiques. De ce fait, le régime fiscal, le capital social requis et les responsabilités impliquées peuvent être différents d’une société à une autre. Ainsi, vous devez prendre en considération des critères importants comme le nombre d’associés ou le secteur d’activité. Vous pouvez opter pour le statut d’EI, EIRL, SARL, SELARL, EURL, SA, SAS, SNC ou SCP. Il est important de bien choisir la forme juridique de son entreprise industrielle. Concernant l’EI ou l’Entreprise Individuelle, elle est composée d’un seul dirigeant. Elle est fortement prisée pour sa souplesse. Les bénéfices perçus sont imposés au chef d’entreprise via l’IR ou l’impôt sur le revenu. En choisissant cette solution, vous pouvez profiter de votre statut de Travailleur non-salarié. De plus, elle est facile à créer et à gérer. En effet, vous n’êtes plus obligé de réaliser des formalités administratives particulières comme la rédaction de statut, la création d’un compte bancaire professionnel, la formation d’un capital social, … Cependant, en cas de faillite, les créanciers ont le droit d’exiger de rembourser les dettes à travers des biens personnels. 

Ce qu’il faut savoir sur les types d’entreprises industrielles

L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limité ou EIRL est l’une des alternatives intéressantes de l’EI. La seule différence réside sur le fait qu’en EIRL, l’entrepreneur peut choisir entre l’IS ou l’IR en imposition. Concernant la SARL ou la Société à Responsabilité Limitée, elle vous offre l’opportunité de créer une société ou une personne morale. Elle peut s’étendre jusqu’à 100 associés pour l’exercice de son activité. Vous devez savoir que ce type de structure est encadré par le code du commerce. Elle peut offrir une certaine sécurité aux différents associés. C’est leurs apports respectifs dans l’entreprise qui limitent leur responsabilité. De toute évidence, le statut de SARL n’impose pas de capital minimum. De plus, son fonctionnement est assez simple. Lors de la création d’une SARL, il faut bien rédiger le statut. Elle nécessite des formalités de constitution plus importantes. L’EURL est le modèle unipersonnel d’une SARL. Elle est seulement composée d’un associé. En choisissant cette initiative, vous aurez la possibilité de bénéficier du même régime que les micro-entreprises.

Qu’est-ce qu’une auto-entreprise ?
Comment être un bon Manager commercial ?